FABRICATION FRANÇAISE

Qu'est-ce qu'un pas japonais ?

Qu'est-ce qu'un pas japonais ?

Le Japon et le jardin, c’est une histoire qui dure. Le jardin est en effet inscrit dans la culture japonaise et occupe en bonne place dans leur quotidien. Ce n’est pas un hasard si l’on parle du pas japonais.

Pour sa réalisation, de nombreux matériaux sont à portée de main. Autant vous dire qu’il vous appartient de les personnaliser, en fonction de votre goût. En quoi consiste le pas japonais ? Comment le réalise-t-on ?

En quoi consiste le pas japonais ?

Lorsqu’on se déplace dans un jardin, fouler la pelouse de ses pas, se produit bien souvent. Du coup, cela n’est pas sans impact sur la qualité du gazon, des jeunes pousses ou des plantes. Pour éviter cela, les japonais ont conçu le pas japonais. Celui-ci permet de se promener dans les différents endroits du jardin, sans avoir à marcher sur la pelouse. En même temps qu’il protège la pelouse, facilite l’accès aux différents espaces du jardin, il apporte également une touche d’élégance au jardin.

Le pas japonais contribue donc à marquer un cheminement dans un jardin ou carrément sur une pelouse. Par ailleurs, il sert à guider le visiteur tout au long du jardin, vers un lieu précis qu’il plaît au propriétaire des lieux, de montrer à son invité.

En outre, le pas japonais sert également à rythmer la balade dans le jardin, en fonction de sa disposition.

Les matériaux utilisés pour le pas japonais

Le pas japonais est intégré au jardin. Il participe donc à son décor. Par conséquent, le style et le matériau utilisé doivent également s’inscrire dans la continuité du jardin. Le choix du matériau ne doit donc pas être laissé au hasard.

Parmi les matériaux qui se fondent facilement dans l’ambiance, nous avons le bois, la pierre ou l’ardoise. Mais cette dernière, rencontre plus de succès. Ce qui fait le charme de ces matériaux, c’est leur côté esthétique et naturel.

A noter qu’ils sont également confortables pour les pieds et faciles à poser. Cependant, l’inconvénient du bois, c’est qu’il est putrescible. Du coup, à intervalles réguliers, vous serez amené à le changer.

Pour ce qui est de la pierre, assurez-vous qu’il soit antidérapant. N’hésitez pas à la traiter si nécessaire. Si vous en avez la possibilité, l’option de la pierre reconstituée est aussi une réelle alternative. Celle-ci est en effet, moins lourde et plus abordable économiquement, contrairement à la pierre de taille.

Comment poser un pas japonais ?

Réaliser un pas japonais, passe par plusieurs étapes : Le traçage, le décaissement et la pose des dalles. En vous servant d’un tuyau d’arrosage, vous allez créer les courbes qui indiqueront le prochain emplacement des dalles. Celles-ci seront ensuite étalées le long du tuyau, tout en gardant une distance réglementaire de 40 à 60 cm entre chaque emplacement.

Par la suite, vous devez décaisser sur toute la hauteur de la dalle, tout en majorant cette hauteur de 5 cm. Cela servira à mettre un place une petite quantité de gravier et de sable. Après avoir remblayé le trou à hauteur de 5 cm, vous n’aurez qu’à poser les dalles.

Pour s’assurer de l’horizontalité des pas, vous pouvez vous servir d’un marteau pour aplanir chaque dalle. Pour ce faire, certains se servent d’un niveau à bulle. Par ailleurs, en fonction du matériau choisi, songez à un entretien régulier, surtout s’il s’agit du bois. On recommande souvent pour les pas japonais en bois, de les traiter avec un produit spécifique antifongique et insecticide, traitement renouvelable tous les deux ans.

Pour ce qui est des autres matières comme la pierre ou le béton, en vous servant d’un nettoyeur pression ou d’une brosse à poils, vous pouvez débarrasser les pas japonais de mousses et les lichens.